fermer

Référence bibliographique appartenant à la bibliothèque de Bouvard et Pécuchet

Fragment

Intituléon n'admire plus Molière & Corneille - mais on n'ose le dire - Si Corneille & Molière étaient à donner leurs chefs d'oeuvre aujourd'hui, ils tomberaient "les connaisseurs ont beau les admirer toujours ; si le public les admire encore c'est plus par honte de s'en dédire que par un vrai sentiment de leurs beautés" (42)
Stade typologique / OrigineNote de lecture
Périmètre Genèse du premier volume de Bouvard et Pécuchet, Genèse de Bouvard et Pécuchet
Notes générales42

Localisation

Imagette

Imagette indisponible

Transcription

on n'admire plus Molière
& Corneille - mais on n'ose
le dire
- Si Corneille
& Molière étaient à donner leurs chefs-d'œuvre aujourd'hui, ils
tomberaient « les connaisseurs ont beau les admirer toujours ; si le public
les admire encore c'est plus par honte de s'en dédire que par un vrai
sentiment de leurs beautés »

( 42)

Scripteur(s)

Référence(s) bibliographique(s) exacte(s)

Auteur(s) Titre Date Page(s) Type de support documentaireType de référence bibliographique
Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778) Lettre à d'Alembert sur les spectacles
Dans : Sciences, arts et belles-lettres - t. 2 / Rousseau J.-J. - 1791
179142Articles (ou chapitres) issus de tomes d'ouvrages en plusieurs volumesRéférence bibliographique de fragment

Citation

Intitulé Page(s)
on n'admire plus Molière & Corneille - mais on n'ose le dire - Si Corneille & Molière étaien [...] 42

Créée par Stéphanie Dord-Crouslé le lundi 07 janvier 2019 17:05:33

Modifiée par Stéphanie Dord-Crouslé le jeudi 17 janvier 2019 17:05:25

URL permanente : http://www.dossiers-flaubert.fr/b-21086-3