fermer

f°016 - Recto | f°016 - Verso  << Cote Antibes - vol. 066 - f°017 - Recto -  >> f°017 - Verso

Cote : Antibes_066_f_017__r | ID_folio : 3648 | ID_Transcription : 3645 | ID_Image : 14457
1616.

qui doivent former entre elles un accord. dans le rapport
de la tonique de la médiante et de la dominante n’est
pas purement un rapport de quantité. la différence réside
essentiellement dans les sons eux-mêmes qui néanmoins
s’harmonisent ensemble sans laisser ressortir leur Caractère
déterminé sous forme d’une opposition perçante et d’une
Contradiction désagréable. »

harmonie des couleurs   249-250.
les couleurs cardinales doivent se retrouver sous les nuances.

2° matériaux sensibles de la représentation considérés
en eux-mĂŞmes.
simples uniformes . purs – les couleurs dans
la peinture doivent être claires, bien déterminées.

pureté
du son, de la voix. une corde mal pincée rend un son
faux qui se perd dans une foule d’autres.

La forme extérieure de l’ouvrage d’art
ne représentant que la face extérieure de l’existence n’est
susceptible que d’une unité tout extérieure et purement abstraite
mais en s’élevant à un point de vue supérieur l’idéal
c’est l’esprit lui-même qui revêtant la forme de
l’individualité concrète passe dans le monde extérieur p r
s’y manifester de sorte que la réalité extérieure doit être
pénétrée par ce principe qui se développe en elle avec tous
les éléments de sa nature et qu’elle est appelée à
exprimer au-dehors.

Transcription : Stéphanie Dord-Crouslé

Page de notes de lecture

Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :