fermer

f°020 - Recto | f°020 - Verso << Cote g226 - vol. 1 - f°021 - Recto -  >> f°021 - Verso | f°022 - Recto

Cote : g226_1_f_021__r____ | ID_folio : 2965 | ID_Transcription : 951 | ID_Image : 8894

Agr.Agriculture, Gasparin, 2

Débris d’animaux
laLa chair de cheval desséchéeà son état normal renferme encore plus de la moitié de son poids d’eau. desséchéeDesséchée elle en renferme 8 à 9 centièmes et renferme 13,04 d’azotazote.
Elle est expédiée aux colonies. Les cultiv.cultivateurs français devraient la garder.
RĂ©f. bibl.

MrMonsieurM. de Woght se servait de harengs frais dans ses cultures mais il ne paraît pas en avoir tiré de gdsgrands avantages.(p.page 519)
osOs
doivent être brisés &et réduits en poudre.

Waterloo
Dombasle n’en avait obtenu aucun avantage - au contraire en Angleterre on en fait un gdgrand commerce. « L’importation anglaise est immense. Elle a mis à contribution tout le nord de l’Europe et jusqu’aux glorieux débris de la bataille de Waterloo. Elle charge des vaisseaux d’os à Buenos-Ayres. »(p.page 525)
chiffonsChiffons
180 fr.francs les 3,0003000  kil.kilogrammeskg. L’effet s’en fait sentir au-delà de la 3e année. ilsIls doivent être éparpillés : méthode de MrMonsieurM. Delongchamp, près Paris.Réf. bibl.
galeGale
« ceCe remaniement n’est pas sans inconvénient. laLa gale fut introduite à la colonie de MetrayMettray parmi les enfants qui avaient été chargés de cette opération. » ilIl faudrait les faire bouillir &et les passer au soufre. - siSi l’on se servait habituellemthabituellement de chiffons il y aurait lieu d’installer une machine pr.pour les diviser !(p.page 532)
excrémentsExcréments
exp.expériencesExpériences de Liebig sur une compagnie de la garde du duché de Hesse-Darmstadt.
chaqueChaque homme donne par jour 0,135 de fèces et 0,625 d’urine.
« nousNous devons réclamer de nouvelles expériences. »
(p.page 535)

tourteauxTourteaux
s’ilsS'ils ne sont pas brisés et humectés, les parties huileuses peuvent se communiquer aux graines et priver le germe du contact de l’air – il faut enterrer la poudre de tourteaux d’avance.(p.pages 577-578)
Marne
sert de litière, à MrMonsieurM. Malingié, dans le Loir & CherLoir-et-Cher, à Charmoise – à cause du hthaut prix de la paille. Il y a bénéfice à la faire consommer par les animaux, au lieu de la convertir en fumier.Réf. bibl.
La litière de marne ou de terre calcaire a aussi cette propriété d’absorber les gaz ammoniacaux &et d’arrêter leur déperdition. Les fumiers de MrMonsieurM. Malingié sont sans odeur.Réf. bibl.
prpourPour avoir le meilleur fumier on ne devrait employer que le minimum de paille1 .RĂ©f. bibl.
leLe fumier réduit en masse pâteuse est connu sous le nom de beurre noir2 .Réf. bibl.
Belle phrase !
« C’était en Provence que devait naître Jauffret, l’apôtre &et le martyr des engrais ! »(p.page 604)
devaitDevait me semble gigantesque. Analysez « devait » !3

Transcription : Stella Mangiapane

Page de notes de lecture

Titre de la page : Agriculture, Gasparin, 2


Notes

1On lit : "on ne devrait employer que le minimum de litière" dans l'ouvrage de Gasparin (p. 590).

2On lit : "beurre noir" dans l'ouvrage de Gasparin (p. 597).

3L’injonction adressée à Laporte amène le collaborateur de Flaubert à recopier la phrase sur le f° 135, vol. 3. Toutefois, en recopiant, Laporte se trompe de volume et indique le t. II du Cours d’Agriculture en lieu et place du t. I (Cf. S. Mangiapane, Dialogismes transtextuels dans la genèse de Bouvard et Pécuchet de Flaubert, « Plaisance », VII, 19, 2010, p. 21-32).

Texte incluant cette page
Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :