fermer

f°033 - Recto | f°033 - Verso << Cote g226 - vol. 1 - f°034 - Recto -  >> f°035 - Recto | f°035 - Verso

Cote : g226_1_f_034__r____ | ID_folio : 128 | ID_Transcription : 974 | ID_Image : 383

Tableaux, Desormeaux, 2

Le blé est presque toujours complice du pouvoir, la pomme de terre s’accommode mieux avec la liberté.Réf. bibl.
« Le plus haut degré de civilisation n’est pas dans le pays où l’on mange son pain quotidien, il est chez une nation moderne dont les citoyens mangent du bœuf et du mouton toute la semaine et la poule au pot le dimanche. »(t. 3, p. 67)
On doit à M. Cretté-Palluel d’avoir le premier en France cultivé la chicorée en grand.(p. 89)
Moyen artificiel de parfumer les oignons1 et les végétaux herbacés.(p. 97)
Mathieu de Dombasle n’a pas suivi la maxime de Caton : « ne change pas ton soc. ».Réf. bibl.
L'ancienne charrue grecque = Agatoïs, est encore aujourd’hui connue sur les bords de l’Hérault.(p. 251)
Plantes pharmaceutiques
Belle idée
Mouvement de terrain arrangé pour imiter les différentes parties du corps humain, - et sur chacune d’elles planter les herbes qui guérissent cette partie. (v. p. 273 et suivantes)

Transcription : Stella Mangiapane

Page de notes de lecture

Titre de la page : Tableaux,Desormeaux, 2


Notes

1On lit "oignons" dans l'ouvrage de Desormeaux (t. III, p. 97).

Texte incluant cette page
Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :