fermer

f°178 - Verso | f°179 - Recto << Cote g226 - vol. 2 - f°180 - Recto -  >> f°181 - Recto | f°181 - Verso

Cote : g226_2_f_180__r____ | ID_folio : 264 | ID_Transcription : 53 | ID_Image : 791

De l’Éducation, par MeMadameMme Campan, publié par Barrière., 1824

Suicides d’enfants, trop punis : une petite fille qui avait volé une montre &et qu’on força à assister à la procession de la fêteFête-Dieu avec cette écri cet écriteau « voleuse de montre », elle se noie.
unUn jeune garçon, n’osant rapporter à son père une mauvaise note, se jeta dans la Seine. 
(p.page 62)

traiterTraiter la colère, comme une maladie. leurLeur faire subir un traitement - qui les importune. idéeIdée de jJean-Jacques Rousseau, dont MeMadameMme Campan a reconnu l’efficacité. Réf. bibl.
L’eau froide au visage peut les enrouer - prpour le reste de leur vie.Réf. bibl.
« Comment se font les enfants ? » - leur répondre que l’accouchement est une opération chirurgicale, très dangereuse.Réf. bibl.
tousTous les jouets, qui se meuvent par des ressorts mécaniques n’inspirent aux enfants qu’un étonnement passager.Réf. bibl.
MeMadameMme de Genlis faisait faire à ses élèves des plans en relief de maisons. chaqueChaque pièce porte un numéro renvoyant à un cahier, dans lequel se trouvent les noms de ces différentes pièces. - c’estC'est une manière d’apprendre la théorie de l’architecture. (p.page 104)
auxAux dîners, on ne parlait qu’anglais, &et aux soupers italien.Réf. bibl.
« Le soin des mains est négligé en France ... lesLes dames du Nordnord de l’Europe ont de plus belles mains que les dames françaises. » (p.page 113) - ceciCeci est écrit en 1812.
Quatrains moraux prpour les enfants, composés par François de Neufchâteau.Réf. bibl.
Cartes historiques, usitées depuis longtemps en Angleterre, &et introduites en France par MrMonsieurM. de Jouy.Réf. bibl.
Faire apprendre par cœur. : les odes de J. BaptisteJean-Baptiste Rousseau,
les chœurs d’Esther &et d’Athalie,
la Scènescène du jeune Éliacin,
Lesles premiers chants du poëmePoème de la Religion par Racine, le fils.
RĂ©f. bibl.

interdireInterdire les romans : Mathilde, Corinne, Walter Scott, parce que c’est trop beau, trop chimérique. laLa réalité est pâle à côté. Les lectures romanesques exaltent la sensibilité. (p.page 211)
copieCopie   critiqueCritique
lesLes permettre à 18 ans les romans. « la ClarisseLa Clarisse de Richardson, le père &et la filleLe Père et la fille de Miss Opy sont du nombre de ces ouvrages que leur supériorité a placés parmi les livres classiques. » (p.page 215)
piècesPièces de théâtre qu’il est bon de voir : Le misanthropeMisanthrope, leLe Méchant, leLe glorieuxGlorieux, Mélanie, laLa gouvernanteGouvernante, Nanine, lesLes deuxDeux gendresGendres !Réf. bibl.
Jamais de ballets, parce que « l’amour &et la volupté s’expriment dans un langage muet, mais expressif. » (p.page 217)
ignoranceIgnorance de l’ancienne éducation des filles. MeMadameMme Campan insiste là-dessus. : - « Par le peu qu’exigeait Fénelon, il est aisé de juger du peu qu’on savait. » (p.page 226)
Pestalozzi, à Yverdun, réglait tout au son de la gl cloche.Réf. bibl.
Cartouche commença par voler une pomme - puis uneqquesquelques pommeses, puis une pièce d’argent, puis 25 louis à son père, etc.
Il faut raconter cette histoire aux enfants voleurs.
RĂ©f. bibl.

Transcription : Mitsumasa Wada

Page de notes de lecture

Titre de la page : De l’Éducation,par Mme Campan,publié par Barrière,1824

Texte incluant cette page
Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :