fermer

f°201 - Recto | f°201 - Verso << Cote g226 - vol. 2 - f°202 - Recto -  >> f°203 - Recto | f°204 - Recto

Cote : g226_2_f_202__r____ | ID_folio : 790 | ID_Transcription : 91 | ID_Image : 2369

La Fin du monde par la science
Eugène Huzar.
1855. Dentu

L’intuition qui aujourd’hui n’est qu’un mot p. bien des gens trouvera sa formule & son mode d’évocation
quand le fluide magnétique, cette énergie de la Foi et de la Volonté nous sera
mieux connu.

Par la propagation de l’instruction, un milliard d’êtres intelligents seront à même d’apprendre, d’observer, de produire
La paix sera universelle. les volcans se sont bien Ă©teints.
Les races ne feront qu’une seule race, comme les sept couleurs du prisme se confondent dans le même rayon.
Les différentes langues qui sont le costume de la pensée se confondront.
alors les forces de l’Humanité seront centuplées.

nous ne sommes qu’à l’aurore des choses. les évolutions de l’humanité à travers des temps sont infinies.
La Bible est en défaut. la femme n’enfante plus avec douleur.
L’Humanité périra par excès de science & d’orgueil. Elle maniera des agents forces de la nature des forces tellement puissants
qu’elles le briseront.

Transcription : Mitsumasa Wada

Page de notes de lecture

Titre de la page : La Fin du monde par la science
Eugène Huzar.
1855. Dentu

Texte incluant cette page
Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :