fermer

f°023 - Verso | f°024 - Recto << Cote g226 - vol. 6 - f°024 - Verso -  >> f°025 - Recto | f°026 - Recto

Cote : g226_6_f_024__v____ | ID_folio : 2429 | ID_Transcription : 872 | ID_Image : 7286
Les molécules organiques
sont douées d’une sensibilité sourde, dont la sensibilité des êtres vivants n’est que l’épanouissementet le développement. (Leibnitz.) - « Tout est plein de Dieu » Thalès.
Mais l’hypothèse d’une sensibilité inhérente à la matière n’est autre chose que l’hypothèse même de la finalité.

MĂ©canisme
Comment des forces aveugles qui se combinent sous l’empire de lois aveugles donnent elles naissance à une action intelligente ? (p. 215)
Le fait seul de l’existence d’un ordre quelconque, témoigne de l’existence d’un autre ordre que la cause mécanique. (p. 242)
Symétrie des êtres vivants
4 types : radiaire, rameux, sérial, bilatéral = géométrie de la nature. (p. 247)
Abus des causes finales
Le cui bono n’a aucune autorité dans les sciences positives, et ne peut servir d’argument contre la vérité d’un fait ou d’une loi.
La recherche des causes finales, funeste à la science. Exemples. (p. 265)
Exemples de causes finales sottes à copier.  (p. 267 et p. 270-271)
« L’animal est un homme inachevé. » (Aristote)
Adaptations apparentes et nuisibles
(p. 324 et suivante).  Les végétaux les plus nécessaires à l’homme ont des fleurs dont les étamines ne sont nullement défendues contre les intempéries.
Les monstres, les abortifs
Argument contre les causes finales.
Réponse : mais on ne peut pas exiger que les agents physiques suspendent à chaque instant l’action des lois qui les régissent pour se prêter à l’intérêt particulier de chaque moment des êtres organisés. - Ce serait demander qu’il n’y eût pas de lois dans la nature. 
(p. 335)

La nature plastique
de Cudworth, (d’après l’ordre de Dieu) organise à l’aveugle - mais dans cette hypothèse Dieu est tout aussi répréhensible, pour avoir choisi des ministres inhabiles.
Descartes
a posé le principe de la doctrine évolutionniste. (p. 358)
Les lois actuelles ne garantissaient pas la durée du monde
et il faut que Dieu intervienne de temps Ă  autres pour le remettre en Ă©tat. (Newton)
Écueil de la théorie darwinienne
= le passage de l’élection artificielle à l’élection naturelle, établit qu’une nature aveugle et sans dessein a pu atteindre par la rencontre des circonstances le même résultat qu’obtient l’homme par une industrie réfléchie et calculée. (p. 391)
Les âmes croyantes
voudraient que la philosophie leur garantît une évidence de raison égale à l’évidence de sentiment qui les subjugue, et elles supportent difficilement que l’on apporte en de tels problèmes les méthodes d’examen qui sont les traits propres de la méthode scientifique.
Aucun croyant
ne renoncera à la tentation de démontrer ce qu’il croit.
Beattie philosophie Ă©cossais
Preuve de l’existence de Dieu, à son enfant par du cresson = anecdote édifiante. (p. 430)
Objection des Épicuriens
Les atomes ayant épuisé toutes les combinaisons inutiles, il faut bien qu’ils soient arrivés à la combinaison de l’ordre.
Objection (peu claire, p. 437). Il faut que les matériaux aient été préparés, en vue de cet ordre possible.

Transcription : Atsushi Yamazaki

Page de notes de lecture

Texte incluant cette page
Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :