fermer

f°267 - Verso | f°268 - Recto << Cote g226 - vol. 6 - f°269 - Recto -  >> f°269 - Verso | f°270 - Recto

Cote : g226_6_f_269__r____ | ID_folio : 1419 | ID_Transcription : 4 | ID_Image : 4256

Examen de la Philosophie de Bacon De Maistre. 1836. 2 v. in-8

Le seul moine de son nom, dont Bacon parle assez légèrement avait mis dans ses écrits infiniment plus de vérités que le chancelier d’Angleterre n’en connaissait et même n’en pouvait comprendre, s’il eût entrepris de l’étudier. »t. 1erp. 3.
« l’image se présente avant tout à son esprit et le contente » -p. 5.
grands HommesBacon
- - son imagination malade d’orgueilRéf. bibl.
Le doute de Descartes
impossible car « chaque philosophe s’élance nécessairement dans la carrière avec toute la masse de connaissances qu’il a trouvée autour de lui »p. 10.
« espérons cependant qu’un Roi légitime ramènera à la fois chez elle (la nation française) la puissance, et les idées innées ». note de la p. 12.
idéeKant
- se moque de Kant. « lorsque ses drogmans se sont présentés pour expliquer ces belles choses aux Français, ceux-ci se sont mis à rire ! »p. 13.
la physique expérimentale
ne saurait appartenir qu’à des chrétiens - c’est pourquoi Aristote ne l’a pas connue(p. 26.
idem
« Bacon absolument dépourvu de l’esprit d’analyse, non seulement ne savait pas résoudre les questions, mais ne savait pas même les poser. »p. 37.
« Son style est pour ainsi dire matériel. - Il n’y a pas dans toutes ses œuvres une ligne un mot qui s’adresse à l’esprit »p. 57.
Jugementesthétique vrai
tout homme qui écrit sur la métaphysique d’un art prouve qu’il n’a point de talent pour cet art. Nulle exception à cette règle » -(p. 72
De l’expérience et du génie des découvertes. De Maistre est d’une mauvaise foi insigne en proscrivant la méthode, au nom du génie. - Bacon, au contraire recommande l’expérience pour tout savant. De Maistre exalte le génie, comme si le génie était un moyen que l’on pût choisir.Réf. bibl.
idemBacon
« homme étranger à toutes les sciences et dont toutes les idées fondamentales étaient fausses ! »p. 82
« la gloire factice accordée à Bacon n’est que le loyer de sa métaphysique pestilentielle.Réf. bibl.
belle idée scientifique les alchimistes ont inventé le verre !
(p. 90). « dès que le verre fut commun, il devint impossible de n’en pas connaître les propriétés les plus importantes » tout cela pour prouver ce que les Sciences doivent aux chrétiens. « enfin ils (les alchimistes) nous donnèrent le verre, c’est-à-dire qu’au lieu d’une rareté rebelle, ils en firent une substance vulgaire, docile aux volontés de l’homme » —

Transcription : Taro Nakajima

Page de notes de lecture

Titre de la page : Examen de la Philosophie de Bacon De Maistre. 1836. 2 v. in-8

Texte incluant cette page
Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :