fermer

f°029 - Verso | f°030 - Recto << Cote g226 - vol. 7 - f°031 - Recto -  >> f°031 - Verso | f°032 - Recto

Cote : g226_7_f_031__r____ | ID_folio : 266 | ID_Transcription : 195 | ID_Image : 797

Stahl & sa doctrine
thèse de Lasègue 1846.

La transfiguration, ou métaschématisme des
affections lui servit à caractériser divers types.
« Toutes les fois qu’une maladie est susceptible de se
transformer en une autre, le médecin doit chercher
dans la série des transmutations celle qui révèle
le mieux l’origine du mal & sa nature. - qui le
nierait aujourd’hui du rhumatisme ou de la
syphilis »
54.

Les entités morbides échappent aux lois générales
puisque leur premier caractère est d’être des anomalies
cependant il y a des limites à la diversité. l’unité
se révèle par qques vagues indices. on la sent
plutôt qu’on ne la sait
.

Transcription : Norioki Sugaya

Page de notes de lecture

Titre de la page : Stahl & sa doctrine thèse de Lasègue 1846.

Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :