fermer

f°035 - Recto | f°035 - Recto Bis << Cote g226 - vol. 7 - f°035 - Verso -  >> f°035 - Verso Bis | f°036 - Recto

Cote : g226_7_f_035__v____ | ID_folio : 3192 | ID_Transcription : 202 | ID_Image : 9575
Les symptômes d’une inanition extrême ressemblent à ceux du typhus – sans compter la gangrène spontanée des poumons. Comme il arrive chez les fous qui se laissent mourir de faim.
Graves voulait que l’on inscrivît sur sa tombe « he fed fevers ».
Mais Trousseau est longtemps avant de permettre des aliments solides quelquefois les vomissements dans la convalescence sont des accidents nerveux. il faut alors insister sur les aliments solides. - viandes lourdes, jambon.(p. 355)
l’hébétude dure quelquefois plusieurs mois. - imbécillité> complète pendant 6 semaines dans les cours des fièvres putrides les malades dorment les yeux entr’ouverts. il faut abaisser leurs paupières, de peur des ophtalmies.
Diathèse ulcéreuse dans la fièvre typhoïde. (– ulcérations du larynx, du nez de l’œsophage) d’autant plus fréquente que la fièvre typhoïde aura revêtu la forme putride, adynamique

Transcription : Norioki Sugaya

Page de notes de lecture

Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :