fermer

f°229 - Recto | f°230 - Recto << Cote g226 - vol. 8 - f°231 - Recto -  >> f°231 - Verso | f°232 - Recto

Cote : g226_8_f_231__r____ | ID_folio : 2619 | ID_Transcription : 2103 | ID_Image : 7856

Cet affichage de la transcription n'est pas finalisé.
Merci de vous reporter Ă  la version ultra-diplomatique :
g226 - vol. 8 - f°231 - recto.


A de Pontmartin
――
Le malheur des temps, les vicissitudes politiques, les querelles de partis, nos déceptions,
nos ressentiments, nos colères ont accumulé en nous et autour de nous bien des débris :
Conservons au moins l’aubépine et la fauvette ; une fleur et une chanson
(introduction)
――
― Bonjour ma vieille... Eh bien, ce pauvre B.. a remercié son boulanger !
― Hélas ! oui c’est comme D... il vient de dévisser son billard.
― Ah ! que veux tu ? il était trop pochard ; il prenait trop de casse gueule ; il était
paff quatre ou cinq fois par semaine; il n’y a pas quinze jours que je le rencontrai
aux DĂ©lass-com.. il avait tordu le cou Ă  vingt perroquets. Enfin le pauvre diable,
il a cassé sa pipe !
― Que fais-tu ce soir ?
― Je vais siffler une chope, puis je dégoiserai une babillarde à papa qui a le sac ;
ensuite je me mettrai dans une roulotte ; j’enverrai mon larbin chercher Césarine
qui est dans la dèche, et si elle veut nous irons bouffer quelques pieds truffés au
pavillon d’Armenonville. page 42
――
Croyez-vous, Madame que nous ayons ce soir mĂ´sieur le maire de Gigondas 46.
――
Eh Bien, Monsieur le comte, donnez moi donc des nouvelles de notre excellente
duchesse de C... votre tante, je crois ? 90
――
Ma nature élégante et délicate, comme on me disait alors, faible et maladive,
comme on m’a dit depuis semblait en contradiction absolue avec cette robuste
carrure. etc. 100
――
Je devins le complice des plus tristes passions de cette société, aussi impitoyable dans
sa rancune qu’aveugle dans sa sécurité.
Je me grisai avec mon encre comme d’autres se grisent avec de la poudre, du
sang ou du vin 104
――

Transcription : Norioki Sugaya

Page préparée pour le « second volume »

Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :