fermer

f°230 - Recto | f°231 - Recto << Cote g226 - vol. 8 - f°231 - Verso -  >> f°232 - Recto | f°001 - Recto

Cote : g226_8_f_231__v____ | ID_folio : 3258 | ID_Transcription : 2104 | ID_Image : 9773

Cet affichage de la transcription n'est pas finalisé.
Merci de vous reporter Ă  la version ultra-diplomatique :
g226 - vol. 8 - f°231 - verso.

Ce que je désire, c’est montrer aux jeunes gens qui m’écoutent comment ça se joue, et comment en littérature, les maladroits sont traités par les habiles. 105
――
Barbey – Le critique hyper-catholique, le fervent disciple des soirées de stsaint Pétersbourg, le champion de l’absolutisme, le pourfendeur des tièdes, l’index vivant de toute faiblesse, de toute atteinte commise contre le dogme et la morale; et il y a l’auteur licencieux des romans licencieux que vous ne connaissez probablement pas, mais que mes attributions de vieux critique m’ont malheureusement obligé de lire.
― Il a eu du talent, mais ce talent a été, dès l’origine, gâté par une affectation incroyable de pensées, de style, d’allure et de costume. J’aime la vérité ; mais quand la vérité m’est prêchée par un homme à moustaches cirées, arquées et retroussées comme celles du capitan de la comédie italienne, portant un feutre pointu et à bords évasés, comme les Mousquetaires de l’ambigu ; drapant théâtralement sur son épaule gauche une limousine à grosses raies grises, et laissant deviner sous cette draperie une tunique pincée sur la taille et bouffante sur la hanche ; quand je suis obligé d’y regarder à deux fois pour m’assurer s’il est tout à fait exempt de corset et de crinoline, je me sens des velléités de révolte et surtout des envies de rire qui dérangent horriblement ma conversion. etc etc 144
――
à l’aide ! au secours ! j’étouffe ! – De l’air ! de l’éther ! de l’arnica ! ouvrez les fenêtres ! je suis asphyxié ! Mr X se trouve mal ! Un verre d’eau de fleur d’orange à Madame! 150
――
Le père Lacordaire comme la plupart des hommes qui sont beaucoup mieux faits qu’on ne pense (???? ) a les opinions et les défaillances d’un talent comme le sien, presque Muliébrile (???? ) qui se tend et se détend, comme des nerfs, etc etc. (extrait de Barbey par Pontmartin) 151
――
J’étais accusé d’avoir sacrifié mes convictions et mes devoirs aux calculs de ma vanité, et cela par qui ? par l’auteur d’un roman dont le héros trahissait sa femme au profit d’une vieille maîtresse qui lui passait autour du cou.... ses bras ? non, sa jambe ? 153
――

Transcription : Norioki Sugaya

Page préparée pour le « second volume »

Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :