fermer

f°041 - Verso | f°042 - Recto  << Cote Antibes - vol. 066 - f°042 - Verso -  >> f°043 - Recto | f°043 - Verso

Cote : Antibes_066_f_042__v | ID_folio : 3698 | ID_Transcription : 3695 | ID_Image : 14607

  Chapitre III Destruction de l’Art Classique

I. Le Destin

La pluralité et la diversité des dieux en font quelque chose
d’accidentel : la pensée les … fait rentrer dans le sein
d’une puissance unique d’où tous ces dieux dépendent
Leur majesté divine est troublée par les actions auxquelles
ils se mêlent. ce côté fini contredit leur grandeur
au-dessus d’eux pèse le destin, mais le destin est sans
forme, et sans individualité.

II. Destruction des dieux causée par leur anthropomorphisme

Le caractère des dieux se développe sans mesure, ils
se laissent entraîner dans les accidents extérieurs de
la vie humaine et tombent dans tou s tes les
accid imperfections de l’anthropomorphisme

regret de l’art antique = les dieux de la Grèce
de Schiller - la fiancée de Corinthe de Goethe

voy sur l’époque de transition  p  356-8.

Transcription : Stéphanie Dord-Crouslé

Page de notes de lecture

Titre de la page :   Chapitre III Destruction de l’Art Classique

Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :