fermer

Référence bibliographique appartenant à la bibliothèque de Bouvard et Pécuchet

Fragment

IntituléPrquoi on va au spectacle. C'est le mécontentement de soi-même, le poids de l'oisiveté qui fait rechercher un amusement étranger "Je n'aime point qu'on ait besoin d'attacher incessamment son coeur sur la scène, comme s'il était mal à son aise au dedans de nous." (36)
Stade typologique / OrigineNote de lecture
Périmètre Genèse du premier volume de Bouvard et Pécuchet, Genèse de Bouvard et Pécuchet
Notes générales36

Localisation

Imagette

Imagette indisponible

Transcription

C'est le mécontentement de soi-même, le poids de l'oisiveté qui
fait rechercher un amusement étranger « Je n'aime point qu'on ait besoin
d'attacher incessamment son cœur sur la scène, comme s'il était mal
à son aise au dedans de nous. »

( 36)

Scripteur(s)

Référence(s) bibliographique(s) exacte(s)

Auteur(s) Titre Date Page(s) Type de support documentaireType de référence bibliographique
Rousseau, Jean-Jacques (1712-1778) Lettre à d'Alembert sur les spectacles
Dans : Sciences, arts et belles-lettres - t. 2 / Rousseau J.-J. - 1791
179136Articles (ou chapitres) issus de tomes d'ouvrages en plusieurs volumesRéférence bibliographique de fragment

Citation

Intitulé Page(s)
Prquoi on va au spectacle. C'est le mécontentement de soi-même, le poids de l'oisiveté qui [...] 36

Créée par Stéphanie Dord-Crouslé le lundi 07 janvier 2019 17:05:04

Modifiée par Stéphanie Dord-Crouslé le jeudi 17 janvier 2019 16:04:04

URL permanente : http://www.dossiers-flaubert.fr/b-21083-3