fermer

f°048 - Recto | f°048 - Verso << Cote g226 - vol. 1 - f°049 - Recto -  >> f°050 - Recto | f°051 - Recto

Cote : g226_1_f_049__r____ | ID_folio : 2828 | ID_Transcription : 994 | ID_Image : 8483

Agriculture 
Expérience personnelle de M. Gustave de Maupassant

Mans. – Poules derrière la charrue.
Elles s’enfuient.
Alors il imagine un parc roulant poussé par un homme – quelquefois deux - le parc casse les pattes des poules. – Œufs détestables à cause des mans.
Une cour vide, - un peu d’herbes avec des insectes, et les débris de la cuisine.
– 40 poules passent l’été, sans pondre un œuf. – Pour les mieux nourrir, il cherche des charognes. – Il arrive des montagnes de chevaux morts. – Les voisins en sont empestés et le forcent à abandonner cette nourriture.
Cochons nourris avec des orties. Gamins chargés d’en cueillir.
Une coche maigrit, mamelles vides, les petits crèvent.
Cheval au vert tout l’été, avec du foin l’hiver, – épuisé, tombe sur les genoux.
Un matin le prend, le bourre d’avoine le remet. - Le cheval s’emporte - et verse la carriole dans une mare.
RĂ©f. bibl.

Transcription : Stella Mangiapane

Page de notes de lecture

Titre de la page : Agriculture Expérience personnelle de M. Gustave de Maupassant

Texte incluant cette page
Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :