fermer

f°025 - Verso | f°026 - Recto << Cote g226 - vol. 1 - f°026 - Verso -  >> f°027 - Recto | f°027 - Verso

Cote : g226_1_f_026__v____ | ID_folio : 1515 | ID_Transcription : 962 | ID_Image : 4544
Règlements de l’administration sur le sort des cultures

Le midiMidi produit de meilleur tabac que le Nord. – Si les capitaux s’appliquaient à cultiver l’olivier en Afrique, il disparaîtrait du Midi de la France. Si on cultivait mieux la canne à sucre, la betterave disparaîtrait.Réf. bibl.
Mathieu de Dombasle, au bout de quatre ans, vint à douter de la nécessité d’un assolement régulier. (p.page 141)
leLe système intensif1 tend à créer un produit brut sur une minime étendue de terre, en y accumulant une somme considérable de travail.Réf. bibl.
leLe système extensif2 consent à ne tirer qu’un produit brut minime à la condition de n’y consacrer qu’une dépense plus minime encore(p.page 154)
La gdegrande &et la petite culture n’était pas nettement définie au 18e siècle. voy.voyezVoy. Encyclopédie, art.article Grains.3 Réf. bibl.
lesLes bois disparaissent Ă  mesure que la civilisation avance.RĂ©f. bibl.
onOn ne reconstitue pas les futaies, parce qu’il n’y a plus de longues associations, les gouvernements instables manquent à leurs engagements, aucune spéculation à long terme n’est possible. (p.page 160).
- enEn Écosse, la substitution du pâturage à la culture a centuplé le revenu net. – enEn irlande, l’effet contraire a été produit par la substitution de la culture au pâturage ce n’est pas d’avoir déboisé les Alpes qui a fait que leurs flancs sont ravinés mais c’est d’avoir enlevé le gazon des pentes. (p.page 167 -)
Contraire aux idées reçues
L’agricultureen France « regorge de bras, contre l’opinion commune. » Mais manque de capitaux. Pitt, fit adopter le bill des clôtures, c’est-à-dire le partage des biens communaux le défrichement eut lieu. les premières récoltes furent bonnes - mais on épuisa les fonds &et les pâturages se reconstituèrent. mais bien meilleurs par leur passage à l’état de propriété individuelle. (p.page 171).
Sous le régime de la petite culture, à deux hectares par famille de 5 personnes, la France pourrait nourrir 64 millions d’habitants - mais le pays consommerait tout ce qu’il produirait ne pourrait fournir à l’État de secours ni en argent, ni en hommes. il n’y aurait plus aucun artisan, aucun lettré. Il faut combiner la gdegrande &et la petite culture.(p.page 184
Sous le gouvernemt du deyDey d’algerAlger le froment se vendait 4 fr.francs l’hectolitre une vache de 6 à 8 fr.francs un mouton de 1 frfrancfr. à 1,50 c.centimes4 Réf. bibl.
La jachère devient nécessaire dans les terres argileuses, compactes que l’on ne peut mettre en état de recevoir les semences que par des labours réitérés.Réf. bibl.
Système auto-sitique = qui se nourrit lui-même. vvoirv. p.page 223.
uneUne bonne culture &et l’application de la théorie des assolements, voilà ce qui le constitue.

Transcription : Stella Mangiapane

Page de notes de lecture


Notes

1Dans l'ouvrage de Gasparin, on lit : « le système intensif » dans l'ouvrage de Gasparin (p. 154).

2Dans l'ouvrage de Gasparin, on lit : « le système extensif » dans l'ouvrage de Gasparin (p. 154).

3Cela renvoie à la note 1 de la page 156 de l'ouvrage de Gasparin.

4Dans l'ouvrage de Gasparin, on lit : « le froment se vendait 4 fr. à 4 fr. 50 l’hectolitre [...] une vache de 6 fr. à 8 fr. 50 un mouton, de 1 fr. à 1 fr. 50 » (p. 186).

Texte incluant cette page
Si vous avez relevé une erreur de transcription ou de normalisation, si vous pensez avoir déchiffré un mot illisible, prenez contact avec nous :